A l’ouverture de son congrès, le MLC promet de faire de la RDC un Etat compétitif

0

 
Le Mouvement de libération du Congo (MLC) promet de faire de la RDC un Etat compétitif, a déclaré jeudi 12 juillet à Kinshasa Eve Bazaiba, la secrétaire générale de ce parti a l’ouverture d’un congrès qui devrait lui permettre de « dégager des directives principales qui vont guider la RDC en tant qu’Etat et compétitif dans le concert des Nations ».
 
Selon Eve Bazaiba, la RDC a perdu toute crédibilité tant sur le plan diplomatique que sur celui des affaires. Dressant un bilan négatif de l’exercice du pouvoir par l’actuel gouvernement, la secrétaire générale du MLC a estimé par exemple que les matières premières de la RDC qui sont laissées à la merci des pillards.
 
« La tenue de ce 3e conseil des représentants, permet au MLC de dégager les lignes maitresses qui doivent guider la RDC en tant qu’Etat moderne et compétitif dans le concert des Nations. Notre pays la RDC a perdu toute crédibilité tant sur le plan diplomatique que sur le plan des affaires. La RDC n’a plus des repères au point d’être dessaisi du leadership de ses ressources naturelles. L’on notre cependant l’absence totale d’une politique gouvernementale claire sur la gestion du bassin du Congo », a déclaré Eve Bazaiba.  
 
La secrétaire générale du MLC a par ailleurs appelé à l’unité de l’opposition pour assurer l’alternance pacifique au sommet de l’Etat.
 
L’autorité de l’Etat règne dans le pays 
 
La vision du MLC n’est pas partagée par la Majorité présidentielle. Son porte-parole, André-Alain Atundu, invité à la cérémonie d’ouverture de ce congrès affirme que l’autorité de l’Etat est une réalité à travers toute l’étendue du pays.
 
« Mme Bazaiba se trouvait devant ses militants. Nous sommes venus dans ce congrès porter le témoignage de la cohésion nationale et de la démocratie dans notre pays. C’est un débat précoce parce que la campagne qui sera sanctionnée par les élections va nous monter la volonté du peuple par rapport à ce qu’elle a dit et par rapport à ce que nous avons réellement fait. Une chose est d’émettre les vœux, une autre chose est de réaliser ces choses pour le peuple congolais. L’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national, ceci est une réalité. La considération dont jouit notre Président de la République sur la scène internationale et l’afflux des investisseurs dans notre pays, voilà des réalités », a répondu le porte-parole de la MP.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire