A l’initiative du Collectif d’Actions de la Société civile : La population de Mont-Ngafula sensibilisée à l’auto-prise en charge

0

Près de 100 personnes venues de différents quartiers  de la commune de Mont Ngafula  ont pris part, dimanche le 17 septembre 2017, à une conférence débat organisée à leur intention par un groupe de jeunes visant le changement pour le meilleur avenir de la République Démocratique du Congo. Organisée à la paroisse Divine Miséricorde du diocèse de Kisantu située au quartier Ngansele dans la commune de Mont Ngafula, cette conférence a tourné autour du thème :  » Débout Congolais, vous êtes un génie »

Le conférencier du jour, M. Florian  Amaru, poète et écrivain, a  précisé que le but de cette conférence était d’interpeller la population congolaise, particulièrement celle de la commune de Mont Ngafula, à prendre ses responsabilités en se prenant en charge dans le but de sauver le pays qui se meurt. Il a fait savoir qu’il se présente comme une alarme pour réveiller, non seulement la jeunesse, mais aussi tous les Congolais qui regardent sans agir et laissent aux autres la charge d’agir à  leur place.

» Les Jeunes sont entrain de dormir, c’est la raison pour laquelle je me présente comme une alarme pour les réveiller afin de pouvoir se prendre en charge dans le but de sauver le pays « , a-t-il dit en ajoutant que plus nous nous laissons aller plus nous donnons l’occasion aux autres de s’accaparer de la RDC. Pour le père Kabeya Mbinzi Moustapha, missionnaire combonien du cœur de Jésus  et vicaire  de la paroisse Divine miséricorde, lieu de la conférence, le but de cette rencontre était de sensibiliser tous les Congolais au rôle qu’ils doivent jouer pour le changement et en vue du changement de leur pays la République Démocratique du Congo.

» Nous nous rendons compte qu’il y a le génie congolais et en chaque Congolais et ce génie doit être activé en vue de contribuer au bien de ce pays « , a-t-il dit avant de poursuivre que le Seigneur a donné à l’homme la mission de remplir la terre et de la soumettre en la transformant. Pour le père Moustapha Kabeya, cette mission de transformer le monde consistait également à transformer la société et à la rendre plus fraternelle avec des valeurs du royaume des cieux, de justice, de paix et d’amour.

S’appuyant sur une phrase de l’hymne national  » Don béni des aïeux « , le prêtre a invité les Congolais à savoir qu’ils ont ce don qui vient de Dieu et qui doit être transmis aux descendants. Pour ce faire, il faut travailler dur pour que ce Congo devienne plus beau qu’avant.  » Le Congo, c’est un  paradis et c’est la raison pour laquelle il est envié par tout le monde : le Congolais doit cesser de dormir « , a-t-il conclu.

De son côté, Mme Béatrice Bibi Kidila, présidente paroissiale de la commission Justice et Paix de la paroisse Saint Ignace de la Cité verte et du doyenné Saint Sacrement, cette conférence s’inscrit dans la démarche que mène les chrétiens de l’Eglise catholique sur terrain à travers la Conférence Episcopale Nationale Congo (CENCO), celle de sensibiliser la population à être éveillée et à prendre conscience pour le développement de son pays.

» Nous devons quitter le stade erroné de penser que le développement dépend de ceux qui nous gouvernent « , a-t-elle dit en ajoutant qu’  » il est temps de nous  mettre débout et de nous organiser pour l’avenir de notre pays « .

Par Thony Kambila

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire