A l’honneur !

0

La mode africaine est à l’honneur dans ce numéro. Nous l’exhibons alors qu’elle vient de fêter une semaine d’expression à Dakar à la dernière Fashion week qui a révélé, une fois de plus, son bon aplomb dans le circuit très fermé de la haute-couture. Non seulement elle peut désormais défier les grands podiums où l’on célèbre la mode au pluriel, mais aussi de grands couturiers occidentaux lui font les yeux doux et l’intègrent dans leurs collections.

Les tissus africains très colorés sont sortis du doute et épousent d’autres matériaux pour adopter une mode plus classique. La tendance n’est plus à proclamer une mode essentiellement africaine, mais à instaurer des tendances universelles capables d’orienter leur créativité. Qui a dit que la mode en Afrique ne se limite qu’au pagne et au boubou ?

Les projecteurs du dernier Dakar Fashion week mais également les phares lancés sur d’autres initiatives que nous illustrons ici montrent combien les collections de la nouvelle génération des créateurs africains marquent la différence, et créent une sorte de renaissance dans un art qui veut se réinventer.

Mais si elle veut conquérir la planète, la mode africaine doit encore opérer quelques mutations. Malgré ce succès retentissant, elle reste méconnue. Les Africains eux-mêmes n’acceptent pas les produits africains. Ceux de la diaspora refusent de porter les œuvres des créateurs qu’ils disent inconnus. Une triste réalité à modifier alors que les créations africaines deviennent de plus en plus raffinées.

		

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire