504 jours de la CENI, Babala qualifie les propos de Nangaa «d’irresponsables» et lui oppose 200 jours

0

Le Mouvement de Libération du Congo a, vendredi 13 octobre 2017, qualifié la position du président de la CENI (Corneille Nangaa) en rapport avec un délai de 504 indispensable, après la clôture de l’enrôlement au Kasaï, pour organiser les élections, des «propos irresponsables».

Le MLC demande urgemment une réunion technique à laquelle toutes les parties prenantes au processus électoral prendront part. Il s’agit notament de la CENI, des partenaires multilatéraux, des partis politiques, de la société civile et du gouvernement.

Dans son communiqué, lu devant la presse, par Fidèle Babala (Secrétaire général adjoint du MLC), soutient que le président de Centrale électorale prend en otage le processus électoral et qu’il veut le saborder pour des raisons partisanes.

Au lieu de 504 jours, le MLC propose 200 jours pour la tenue des élections à décompter à partir de la fin de l’enrôlement au Kasaï en janvier 2018.

« Le MLC estime que la déclinaison de toutes les opérations pré-électorales et électorales peut se faire dans un délai de 200 jours», lit-on dans le communiqué.

Pour le parti Bembiste, la compilation des activités essentielles après la clôture totale de la révision du fichier électoral peut se réaliser non pas de manière à se chevaucher mais de manière simultanée.

Ainsi le MLC a fait la proposition suivante:
1. 15 jours pour l’adoption de l’annexe à loi électorale sur la répartition des sièges,

2. 21 jours pour le dépôt et la substitution des candidatures,

3. 14 jours pour l’examen des candidatures et la publication par la CENI,

4. 7 jours pour de contentieux à la CENI,

5. 1 jour pour la publication de la liste définitive des candidats,

6. 68 jours recrutement, formation et déploiement des matériels dans les bureaux de vote,

7. 40 jours pour la production, l’impression, l’assemblage, la livraison des bulletins et autres matériels de bureaux de vote,

8. 30 jours pour la distribution du matériel, inclure les listes électorales et bulletins au centre de vote,

9. 21jours pour l’accréditation des témoins, observateurs et journalistes.

Enfin, le MLC soulève la problématique de l’exclusion de nouveaux majeurs de 2018.
Ils seront exclus des élections générales si elles se tenaient en 2019 comme le projette la CENI.

Zabulon Kafubu

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire