23e CAN seniors dames de handball : l’Angola consacré pour la 13e fois

0

Les Palancas negras ont remporté, le 12 décembre au gymnase Nicole-Oba de Brazzaville, la deuxième édition du Challenge Edith-Lucie Bongo-Ondimba pour la deuxième fois consécutive, en s’imposant en finale devant les Lionnes de la Teranga 19-14.  

Quel match pour les Angolaises ! Les Palancas negras ont prouvé qu’elles avaient, à elles seules, le secret des finales de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Après une entame de match catastrophique, elles ont dû faire preuve de beaucoup de patience avant de venir à bout des courageuses Lionnes  et  remporter leur treizième couronne.

 Les Sénégalaises avaient clairement mieux entamé la finale  en se montrant réalistes pendant que leurs adversaires n’arrivaient pas à recoller au score à cause de  la gardienne  senégalaise Sacko, en état de grâce. Les Angolaises  marquent leur premier but à la 6e mn. La moitié de la première mi-temps tourne à l’avantage des Lionnes qui mènent jusqu’à la 15e mn 9-1. Mais lorsque les Angolaises ont retrouvé leur équilibre, elles inscrivent leur deuxième but à la 17e mn avant d’enchaîner d’autres qui leur ont permis de refaire leur retard à 7-10 à la pause. 

 La suite de la rencontre a donné des idées aux Palancas negras qui renforcent la vigilance de  leur zone avant de prendre le match à leur compte. Elles reviennent à égalité à 10-10 à la 36e mn. L’Angola s’impose au finish 19-14 et ouvre une nouvelle série en gagnant le trophée Edith-Lucie-Bongo-Ondimba pour la deuxième fois d’affilée. 

Notons que pendant toute la seconde mi-temps, le Sénégal n’a inscrit que quatre buts (44e , 50e , 58e et 59e mn ). En match comptant pour la troisième place, les Léopards de la République démocratique du Congo (RDC) ont validé leur ticket pour le mondial en battant les Lionnes indomptables du Cameroun 33-22 (16-10 à la mi- temps). Les Diables rouges du Congo se sont contentées de  la 5e place, en dominant la Tunisie 31-23. La Guinée a, quant à elle, occupé la 7e place en dominant l’Algérie 34-22. La Côte d’Ivoire est 9e et le Maroc dernier.

Les distinctions individuelles

Meilleure gardienne : Sacko Atatou (Sénegal)

Meilleure ailière gauche : Diop Awa Fall (Sénégal)

Meilleure ailière droite : Carlos  Azenaide Danila (Angola). Elle est aussi la meilleure joueuse de la finale.

Meilleure demi-centre : Guialo Isabel Eveline (Angola)

Meilleure arrière gauche : Christiane Mwasesa (RDC)

Meilleure arrière droite: Hamrouni Hamal (Tunisie)

Meilleure pivot :  Albertina Kassoma (Angola)

Meilleure marqueuse : Christiane Mwasesa (RDC) avec soixante-trois buts

Meilleure joueuse : Albertina Kassoma (Angola)

Prix du fair play : Maroc

Au terme de la compétition, le Congo a passé le relais au Cameroun qui abritera la 24e édition  (la 3e édition du Challenge Edith-Lucie-Bongo-Ondimba en 2020. Lors de cette prochaine compétition, l’Afrique qualifiera cinq représentants au mondial.

Légendes et crédits photo : 

Les Angolaises championnes d’Afrique pour la 13e fois /Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire