Congo-Vatican : un accord-cadre signé pour l’intérêt de la population congolaise | Congo Actuel

Congo-Vatican : un accord-cadre signé pour l’intérêt de la population congolaise

Le Saint-Siège et la République du Congo ont signé un accord-cadre le vendredi 3 février au Palais du peuple, à Brazzaville, en présence du président de la République, Denis Sassou N’Guesso. Le gouvernement congolais et le Vatican étaient représentés respectivement par le Premier ministre Clément Mouamba et son Eminence le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat de sa Sainteté le Pape François, venu dans la capitale congolaise à la faveur de la célébration des 40 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux parties.

Cet accord qui a été paraphé à l’issue d’un large échange de vues en tête-à-tête entre l’émissaire du souverain pontife et le chef de l’Etat congolais couvre plusieurs domaines : diplomatique, politique, socioéconomique, scientifique, sanitaire et éducatif.

Commentant les termes de l’accord, le Cardinal Pietro Parolin a dit qu’il a été paraphé pour contribuer au développement du pays et pour l’intérêt de la population congolaise. « Dans ce cadre, on a parlé avec le président de la République des problèmes très concrets », a déclaré le secrétaire d’Etat du Vatican, qui était à la tête d’une importante délégation du clergé catholique. « Le message que je veux faire passer à la population c’est que la signature de l’accord va démontrer que nous sommes prêts à continuer la collaboration sur les plans matériel et spirituel avec le Congo», a-t-il ajouté.

Le Cardinal a expliqué que « l’accord n’est pas seulement bénéfique à l’Eglise catholique mais sera également profitable à toute la population », dont les différentes confessions religieuses puisque le Saint-Siège croit au « principe de la liberté religieuse ». « C’est cela notre vision qui est le fondement de tous les droits humains », a souligné le prélat qui a réaffirmé « la possibilité de collaborer dans différents domaines pour la bien-être de la population ».

Pour l’émissaire du Pape, ce qui va changer après la signature de l’accord, c’est le fait que « l’activité de l’Eglise catholique est désormais encadrée dans un plan juridique ». Celui-ci va contribuer et développer d’une façon fructueuse, les initiatives et autres activités de l’Eglise au Congo.

Dans son allocution lors de la signature de l’accord-cadre, le Premier ministre a fait l’historique des relations entre les deux Etats et évoqué le bien-fondé du texte signé. « Nous disposons désormais d’un outil précieux qui nous permet d’envisager l’avenir de nos relations avec de meilleures perspectives », s’est-il félicité. « C’est dans cette dynamique que s’inscrit aussi le projet d’ouverture d’une représentation diplomatique congolaise auprès du Vatican, avec résidence à Rome », a fait savoir Clément Mouamba. Il a, en outre, prié au Cardinal, au nom du gouvernement congolais et des fidèles catholiques d’être « leur porte-parole auprès du Saint-Père, le Pape François, pour transmettre leurs doléances » portant sur la possibilité de donner un cardinal au Congo ; béatifier le Cardinal Emile Biayenda ; effectuer une visite officielle dans le pays.

L’envoyé du souverain pontife a salué l’excellence des relations entre le Saint-Siège et le Congo et dit croire que le pape François se rendra un jour au Congo. « J’ai parlé au président de la République et au Premier ministre de ce souhait des Congolais de voir le pape dans ce pays. On espère que la République du Congo sera l’un des pays qu’il visitera un jour », a-t-il confié à la presse.

Outre les relations bilatérales et les questions d’intérêt commun, le président de la République et le Cardinal Pietro Parolin ont fait le tour d’horizon de la situation régionale et internationale. « On a élargi la vision aux problèmes de la région et du monde », a précisé le secrétaire d’Etat du Vatican, qui a plaidé pour l’engagement de tous en faveur de la paix, la réconciliation, le développement intégral de tous les pays en ces temps où les guerres déclarées secouent certaines régions du monde.

 

 


Légendes et crédits photo : 

1- Le président de la République s'entretenant avec son Éminence le Cardinal Pietro Parolin 2- Pietro Parolin et Denis Sassou N'Guesso


Catégorie: 
Source: 
adiac-congo.com
x