Art d’Orphée : Bateko Bobutaka Libabela largue le single « Unité ya Congo » | Congo Actuel

Art d’Orphée : Bateko Bobutaka Libabela largue le single « Unité ya Congo »

Ancien parolier de Zaïko Langa-Langa, Bateko Bobutaka, alias Libabela vient de mettre sur le marché de la chanson un single intitulé « Unité ya Congo ». Dans la réalisation de cette œuvre, cet auteur-compositeur est accompagné par les anciens musiciens talentueux congolais qui évoluent actuellement en Europe, tels que le chanteur Canta Nyboma, le guitariste Dino Vangu et le bassiste Shaba Kahamba.

La chanson véhicule un message de prise de conscience. Il parle du Congo de Kasa-Vubu, Lumumba et Laurent-Désiré Kabila, un pays ayant une valeur universelle. Bateko Bobutaka Libabela qui réside en France depuis plusieurs années reste attaché à ses racines et exhorte ses compatriotes à ne pas se laisser manipuler par des politiciens et surtout d’abhorrer le pillage des biens publics. « Nous avons qu’un seul pays, la République démocratique du Congo, patrimoine de tous », rappelle-t-il.

Footballeur…

Il est de Bolobo (tribu Nunu-Bobangi, province du Mai-Ndombe). Né de Bobutaka Andalya et de Marie Mandende Botubu, il est le huitième d’une famille de dix enfants, dont une fille. Son père fut successivement footballeur, musicien, juge et administrateur de la  cité de Mushie (ex-province du Bandundu) sous la colonisation belge. Bateko Bobutaka, comme ses frères, a suivi les pas de son père. Il a été parmi les joueurs qui ont marqué l’histoire du football congolais. En 1970 à Kinshasa, il a commencé sa carrière sportive dans l’équipe FC Nkaka Nationale à Matete, puis a évolué dans  FC Standard Lisano (Matete). En 1973, c’était dans l’équipe de l’Office national des Postes et  Télécommunications du Zaïre (ONPTZ), et en 1980 dans Ciza de Lukala. En 1982, il a fait partie de l’effectif de Mabuilu, avant d’intégrer en 1983 le CS Imana (actuellement Daring Club Motema Pembe, DCMP).

La même année, il a fait une pige dans l’AS Bantou de Mbuji-Mayi, avant de regagner le CS Imana en 1984 pour lui offrir le trophée Chalenge Papa Kalala au stade Cardinal Malula (ex-stade du 24 novembre). Bateko Bobutaka, alias Libabela, est le frère d’Adrien Bobutaka Likongo-A-Ndombo (ancien joeur du club Himalaya) et de Baudouin Bobutaka Bokina, alias Bobo, de l’AS V Club de Kinshasa (mort en plein mach qui opposait l’AS V Club de Kinshasa et contre le FC Kalamu au stade du 20 Mai, actuellement Tata Raphaël).

Débuts en musique…

Sur le plan de l’art d’Orphée, Bateko Bobutaka a débuté dans les années 70 au quartier Mombele (commune de Limete) à Kinshasa avec le groupe Bawela de son cousin Monens Motsunde. En 1990, il a travaillé avec quelques musiciens de Zaiko Langa-Langa, dont Zamuangana et Bimi Ombale, et d’autres chanteurs comme Madilu Système et Malage. Quelque temps après, il a créé, avec d’autres amis le groupe musical Loyingisa. Bateko Bobutaka Libabela est l’auteur-compositeur des chansons «Calamité », « Feza », « Baby Folie », « Lynia », etc. Il est aussi parmi les anciens sportifs devenus musiciens, à l’instar de Zamuangana, Mayaula Mayoni, l’Ivoirien Saint-Joseph Gadji Celi, Yannick Noah (joueur de tennis franco-camérounais), etc. L’on apprend qu’il dispose dans sa gibecière de l’album «Caméléon » contenant douze chansons qui sera dans les bacs le moment venu.


Légendes et crédits photo : 

Bateko Bobutaka, alias Libabela, en studio


Catégorie: 
Source: 
adiac-congo.com
x