Réanimer des morts, le défi que se lance une entreprise américaine | Congo Actuel

Réanimer des morts, le défi que se lance une entreprise américaine

Bioquark n’est clairement pas une entreprise comme les autres et c’est assez logique car cette boite américaine travaille actuellement sur une technologie très particulière, une technologie qui a pour but de ranimer les morts. Le plus surprenant, c’est que les National Institutes of Health lui a donné son accord et les premières expérimentations devraient avoir lieu dans les prochaines semaines.

Les National Institutes of Health, ou Instituts américains de la santé en bon français, portent plutôt bien leur nom. Ces institutions s’occupent en effet de tout ce qui touche à la recherche médicale et biomédicale.

Elles sont notamment chargées de vérifier que les différentes recherches menées par les entreprises américaines respectent bien les règles éthiques en vigueur.

Bioquark souhaite effectuer des essais sur 20 patients

Avant de lancer ses recherches, Bioquark a donc contacté ces institutions afin d’obtenir leur accord et ces dernières ont visiblement été très sensibles à ses arguments puisqu’elles ont validé le programme.

Comme indiqué un peu plus haut, cette entreprise est donc en train de développer une technologie visant à stimuler le système nerveux de plusieurs patients cliniquement morts afin de redémarrer leur cerveau. Elle souhaite en effet savoir s’il est scientifiquement possible de ramener un mort à la vie.

Mais avant d’aller plus loin, elle a besoin d’effectuer des tests sur des cobayes et elle a donc sélectionné une vingtaine de patients en état de mort cérébrale.

Si vous n’êtes pas familier de ce terme, alors sachez que la mort cérébrale est prononcée lorsque le cerveau d’un patient ne présente plus aucun signe d’activité, contrairement au corps qui est pour sa part toujours en fonctionnement.

Ce qui est précisément le cas de ces vingt patients puisqu’ils sont tous raccordés à des machines.

La technique développée par l’entreprise s’appuie sur une combinaison de plusieurs thérapies

D’après les informations dont on dispose, Bioquark a l’intention de tester une combinaison de plusieurs thérapies sur ces patients, des thérapies reposant notamment sur l’injection de cellules souches et sur une certaine forme de stimulation nerveuse. Les premiers essais auront d’ailleurs lieu dans un hôpital indien situé dans l’état de l’Uttarakhand.

Il faut tout de même préciser que ce projet s’inscrit dans une dynamique plus globale portée par le Reanima, une organisation soutenant plusieurs projets du même type.

Reste que nous avons tous vu suffisamment de films de zombies pour savoir qu’il n’est pas conseillé de chercher à réanimer les morts.

Source: 
http://www.fredzone.org/
x