17 mai journée de libération: les kinois divisés sur cette considération

0

En ce 17 mai, cela fait 22 ans jour pour jour, depuis que le maréchal Mobutu, président de la république du Zaïre, rebaptisée République démocratique du Congo, a été chassé du pouvoir après 32 ans de règne sans partage.

Le 17 mai, les troupes de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (Afdl) dirigée par un opposant de longue date et maquisard invétéré, Laurent-Désiré Kabila, appuyé par le Rwanda et l’Ouganda s’empare de la totalité du territoire de la république du Zaïre. Leur arrivée légendaire à Kinshasa, la capitale, va constituer l’apothéose d’une guerre qui a commencé en mi-septembre 1996. Depuis, le 17 mai a été décrétée journée chômée et payée sur toute l’étendue du territoire national. Ladite journée est depuis considérée comme une journée de Libération.

Cependant, les kinois sont divisés sur le sens donné à cette journée. Si certains pensent que c’est le 17 mai 1997 que les troupes de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération (Afdl) ont libéré le peuple zaïrois de la dictature de Mobutu, d’autres pensent le contraire.

« C’est une date qui a été instituée, si j’ai bonne mémoire, par feu le président Mzee Laurent-Désiré Kabila. Moi, je pense qu’on peut toujours continuer à la célébrer pour se rappeler que c’est le 17 mai que nous avons été libérés du régime dictatorial de Mobutu. Vous savez, sous le règne de Mobutu, nous avons trop souffert avec le MPR, parti Etat », a déclaré monsieur Kabamba Augustin.

Cet avis est également partagé par madame Viviane, interrogée au rond-point terminus de la commune de Lemba.

« Mzee et les Kadogo, nous ont libérés de Mobutu le 17 mai. Ils ont pris le risque de défier Mobutu. Pour moi, on doit continuer à célébrer cette journée parce que c’est ce jour là que nous sommes devenus libres après 32 ans d’esclavage sous Mobutu », a-t-elle dit.

Maître Antoine Mbutu quant à lui, pense que c’est le 17 mai que les pays voisins notamment le Rwanda et l’Ouganda ont occupé la RDC.

« Pas du tout. On ne peut pas appeler ça une libération parce que nous n’étions pas esclaves mais plutôt sous une idéologie unique. Celle de Mobutu. Je me moque des gens qui considèrent le 17 mai comme une journée de libération parce qu’en réalité, c’est le 17 mai que les rwandais et les ougandais ont eu carte blanche pour envahir le Congo. Rappelez-vous de la guerre de 6 jours à Kisangani, où les armés de ces deux pays que je viens de citer se sont battues sur notre sol à cause du butin. C’est ça la libération ? Il faut arrêter ça. C’est l’Afdl qui nous a emmené des étrangers ici », pense-t-il.

« De quelle libération vous parlez ? Est-ce que le peuple congolais est libre ? Oui, Mobutu est parti. Mais après ? Ceux qui sont là, nous font souffrir plus qu’à l’époque de Mobutu. Regardez l’Est du pays, les gens meurent chaque jour à cause de l’Afdl qui nous a ramené des troupes étrangères sur notre sol », renchérit un kinois qui a requis l’anonymat.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire